EN ES
Retour à la liste

Hommage posthume à Sœur Madeleine Leblanc, s.p.

Nous aimerions rendre hommage à cette femme qui a marqué la Congrégation des Sœurs de la Providence de maintes façons, bien qu’elle se soit davantage fait connaître par son service d’autorité aux postes de conseillère-secrétaire de la Province St-Vincent-de-Paul, conseillère générale, puis supérieure générale de la Congrégation. Nous vous présentons ici une courte biographie ponctuée de ses propres commentaires tirés d’une vidéo enregistrée et éditée en 2017 par le Bureau de communication du Centre international Providence.

Sœur Madeleine était la dernière-née de la famille de dix enfants d’un couple de cultivateurs vivant dans la municipalité de Bécancour, secteur Sainte-Gertrude, province de Québec.  Sa grande sœur Gertrude est entrée au noviciat des Sœurs de la Providence lorsque Madeleine était âgée de neuf ans. Gertrude l’avait encouragée à venir la rejoindre lorsqu’elle serait grande, en vantant la variété des œuvres de la Congrégation. Studieuse, Madeleine a fait des études en enseignement, profession qu’elle a commencé à exercer auprès d’élèves de niveau élémentaire dès l’âge de 18 ans. C’était une grande responsabilité pour elle, mais de constater le progrès des enfants dans l’apprentissage lui procurait une profonde satisfaction et une grande joie. Entrée au noviciat des Sœurs de la Providence, en 1946, elle prononce ses premiers vœux en 1948 et devient professe à vœux perpétuels en 1951. Elle poursuit sa carrière d’enseignante au primaire, puis au secondaire, pendant plus de vingt-cinq ans avant de sentir un appel à un changement de cap.

Elle a commencé son service d’autorité en devenant supérieure locale en 1975, puis conseillère-secrétaire provinciale en 1977, avant de devenir conseillère générale en 1978 et supérieure générale en 1982, fonction qu’elle occupera pendant 10 ans. À son arrivée  au poste de supérieure générale, elle parlait déjà les trois langues officielles de la Congrégation, soit le français, l’anglais et l’espagnol.  Elle a ensuite travaillé pendant deux ans en France et en Égypte, avant de revenir au Québec. Par la suite, elle a assumé des fonctions de coresponsable des Associées et Associés Providence, de trésorière locale, de bénévole et d’annaliste, avant de se consacrer, en 2005, à l’accompagnement des personnes en phase terminale et plus tard à la visite des sœurs malades. Elle a officiellement pris sa retraite en 2010, tout en continuant à prendre part à la vie communautaire.

Quand elle a été interrogée sur l’avenir  de la Congrégation, en 2017, elle a affirmé : « Moi je dirais qu’il faut avoir des sœurs enracinées dans la Providence. (…) Si on est enracinée dans la Providence, on fait confiance au Seigneur, on s’abandonne à sa volonté et puis on avance. » Ici, à droite, nous appercevons Sœur Madeleine avec Sœur Claudia Ruiz, s.p.

Providence de Dieu merci pour la vie de cette grande femme, Sœur Madeleine; qu’elle repose en paix dans la gloire du Seigneur.

Pour visionner les vidéos de sœur Madeleine :

Partie 1 : https://www.youtube.com/watch?v=6UKg4_NdWxE

Partie 2 : https://www.youtube.com/watch?v=7OMk-syXguk

Partie 3 : https://www.youtube.com/watch?v=5iDKWrf7lP8