EN ES
Retour à la liste

Spiritualité Providence

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 17, 1-11

En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit :« Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donnée à faire. Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe. J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais donnée : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux. Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. »

Évangile du dimanche 24 mai 2020

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 17, 1-11 . 

Réflexion:

Aimer Jésus exige d’être dans un processus constant de connaissance de Lui, c’est une relation qui grandit peu à peu, une amitié qui s’étend au-delà de nous-mêmes. Le reconnaître comme Dieu et Seigneur est le fruit de cette relation étroite et ce qui nous conduit à l’adorer. À quel point il nous est vraiment difficile de lui faire confiance et de croire en lui. Notre amour et notre foi sont faibles, c’est pourquoi nous doutons.

Cependant, Il nous fait confiance, Il nous aime sans condition, sachant qui nous sommes, avec nos faiblesses, nos doutes, nos peurs, Il continue à nous envoyer vivre la Mission. Pour Lui, notre vulnérabilité n’est pas un obstacle pour vivre la seule chose importante : être témoins et témoins de Celui que nous connaissons et aimons, sachant que ce n’est pas nous qui sommes au centre de cette histoire, mais Lui et son Message.

En cette époque que nous vivons et qui nous met au défi de vivre autrement, son « envoi » reste le même. Comment y réponds-je et quel est le message que j’offre par mon témoignage ?

En quoi ma vulnérabilité devient-elle parfois un obstacle et justifie-t-elle mon « non-engagement » face aux réalités que je vis ?

Si « l’amour est plus fort », la simplicité dans ma vie, l’humilité dans mes relations et la charité dans mes actions seront avant tout les principes avec lesquels je vivrai « l’envoi » que Jésus me fait aujourd’hui. Sa promesse « Je serai toujours avec vous, jusqu’à la fin du monde » devrait être ce qui me fait confiance et me donnera la force et l’audace de répondre à son invitation. Il est notre « seul espoir ».

Sœur Alba Letelier, s.p.