EN ES
Retour à la liste

Spiritualité Providence

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 13, 33-37

« Jésus disait à ses disciples : « Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment »

Évangile du dimanche 29 novembre 2020 –

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 13, 33-37

Réflexion:

Dans l’Évangile de ce premier dimanche de l’Avent, Jésus prévient ses disciples au début du passage, « Prenez garde, restez éveillés » et à nouveau vers la fin: « Ce que je vous dis là, je le dis à tous: Veillez ! »

Lorsque nous entendons un commandement comme celui-ci, nous devons réfléchir: « À quoi devrions-nous faire attention? » Une réponse est que nous devrions nous attendre et faire attention à la naissance du Christ le jour de Noël.

Cette question est importante parce que nous avons besoin de clarifier ce à quoi nous faisons attention pour ne pas manquer le vrai sens de la période de l’Avent.

À quoi devrions-nous faire attention et nous attendre? Dans l’Évangile de Marc, Jésus dit à ses disciples de prendre garde lorsqu’ils remplissent leurs devoirs réguliers. Le portier et les serviteurs de la maison sont censés être toujours vigilants parce qu’ils ne savent pas quand leur maître est certain de revenir. L’heure de son retour est incertaine, mais la récompense et la punition auront lieu à son retour. Mais Jésus, dans l’Évangile d’aujourd’hui, nous donne l’assurance que nous ne devons pas avoir peur de la fin du monde, de la seconde venue de Christ et de son jugement si nous restons vigilants et si nous nous préparons. Nous devons continuer à travailler pour le Royaume de Dieu et avoir hâte à son retour. Toujours vigilants et toujours sur nos gardes.

Pendant cet Avent, nous avons la chance d’ouvrir à nouveau nos cœurs à Christ lorsqu’il revient comme l’enfant Jésus. Sommes-nous prêts pour une foi plus profonde ? Sommes-nous prêts pour réaliser que la naissance de Jésus Christ dans le temps est vraiment une Bonne Nouvelle! C’était une bonne nouvelle pour les bergers, il y a plus de deux mille ans et c’est pareil pour nous. Et quelle était la bonne nouvelle pour les bergers? « Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur ». Pendant que nous nous préparons pour la saison de l’Avent nous devons approfondir notre conscience de cette Bonne Nouvelle. Nous avons un sauveur en Jésus-Christ. Lorsque nous célébrons Noël cette année, que nos cœurs grandissent dans la compréhension de ce que nous célébrons réellement. Notre parcours avec Christ cet Avent nous donne la chance d’ouvrir nos cœurs au sens plus profond de « Christ notre sauveur ».

Jessica Taylor, s.p.