EN ES
Retour à la liste

« De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce pour le chemin que nous avons parcouru ensemble. »

Depuis que j’ai entendu l’appel de Jésus, tout a été nouveauté et aventure. Répondre à son appel et marcher sur ses traces n’a pas été facile, mais c’est la plus belle chose qui me soit arrivée dans la vie. C’est lui qui a changé ma vie, qui a donné un nouvel éclat à mon monde. Le chemin a été long, mais je me sens chanceuse d’avoir pu le suivre abandonnée entre ses mains.

Faire partie d’une expérience internationale de formation marque un avant et un après dans ma vie. Traverser des frontières m’a permis de découvrir que nous sommes une grande famille. J’ai pu connaître et vivre plus en profondeur la richesse de notre Charisme, Spiritualité et Mission Providence. J’ai rencontré des gens uniques qui sont de véritables témoins de l’amour de Dieu, des femmes qui portent l’empreinte Providence sur tout leur être et qui ont fait l’histoire au même titre que nos trois fondatrices.

Mon sentiment d’appartenance à la congrégation s’est encore accru; je ne suis plus que la fille à Bernarda, mais aussi celle d’Émilie et de Joseph. « Je suis fille de la Providence »

Je suis heureuse d’avoir mis le meilleur de moi-même dans cette expérience, mais je ne peux pas oublier que cela a été possible  grâce à chaque communauté et chaque sœur avec qui j’ai pu partager; je ne me suis jamais sentie isolée ou loin de chez moi ; chacune d’entre elles a fait de son mieux pour que je me sente libre et à l’aise ; elles ont été assez patientes pour pouvoir me comprendre, car nous savons déjà que la langue est difficile, surtout lorsque l’on partage dans une diversité de cultures.

Le 15 août arrivait enfin, le jour où je faisais ma première profession.

La pandémie qui nous accompagne aujourd’hui et qui a causé autant de mal et de peur dans le monde a changé tous nos plans, tous nos rêves. Je n’avais jamais imaginé que je ferais ma première profession religieuse, dont j’avais tant rêvé, loin des gens que j’aime le plus, ma famille, mes amies et mes sœurs.

Mais Dieu s’est occupé, comme toujours, de tout rendre beau pour moi. Je peux dire avec beaucoup de joie, rien qu’à me souvenir de cette journée, que c’était le jour le plus beau et le plus excitant que je n’aie jamais vécu. Tout le monde était là, toutes mes sœurs, ma famille et mes amis, tous là, nichés sous l’amour et la protection de mon bien-aimé dans mon cœur et c’était la meilleure chose qui pouvait arriver; rien de ce que j’avais préparé depuis des années, rien de ce que j’avais imaginé depuis longtemps, seulement l’abandon entre les mains du Père Prévoyant qui veille tendrement sur moi pour toujours. Tout était parfait, tout était comme il l’a voulu.

« Providence de Dieu, je te remercie beaucoup »

Sœur María Fernanda Apablaza