EN ES
Retour à la liste

Spiritualité Providence

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 9, 2-10

Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus. Alors Pierre prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande. Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! » Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux. Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts. »

Évangile du dimanche 28 février 2021 –

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 9, 2-10

Réflexion:

Nous connaissons bien l’histoire de la Transfiguration de Jésus sur la montagne en présence des trois disciples. Dans les trois évangiles synoptiques, la Transfiguration vient après la première prédiction de la passion. Et dans la version de Marc, Jésus dit aux disciples de ne rien dire sur cette apparition jusqu’à ce que « le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts ». Cependant, ils ne comprennent pas ce que cela signifie et se retrouvent donc dans une position délicate et déconcertante. Dans Marc, la Transfiguration se produit à mi-chemin entre le début de l’évangile (1,15 « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile ») et la fin, lorsque Jésus vit la passion, la mort et la résurrection (Marc 14, 15, 16). Ce mi-chemin est le moment où Jésus commence à la fois son voyage à Jérusalem et l’enseignement aux disciples sur la nature sacrificielle du discipulat.

La transfiguration implique un changement de forme et d’apparence. Les éléments de l’histoire – la montagne, la lumière vive, un nuage, le changement d’apparence, Moïse et Élie, la voix de Dieu, tout cela est lié aux écritures hébraïques sur la puissance et la gloire de Dieu, sur la loi et la prophétie, qui mettent l’accent mis sur la nécessité d’être changé. Marc nous dit que la souffrance précède la gloire. Ce changement dans l’apparence de Jésus est un prélude à la résurrection, moment où Il sera pleinement glorifié.

Présenter ce passage de l’Écriture au début du Carême, le deuxième dimanche, nous encourage à rester avec Jésus même sans savoir ou comprendre pleinement ce qui nous arrivera dans les jours à venir. Au même titre que les disciples, nous pouvons vivre dans l’ignorance de l’avenir, comme ils l’ont fait à ce moment-là. Nous ne connaissons pas notre propre avenir pendant la pandémie. Mais Dieu a parlé depuis le nuage et a clairement parlé de Jésus aux disciples : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »   Nous pouvons faire autant.

En ce temps de Carême, nous pouvons de bien des façons écouter Jésus, le rencontrer et suivre son exemple de service aux autres, surtout pendant cette pandémie. On peut calmer les craintes d’autrui ; prendre contact par courrier, téléphone ou courriel avec une personne qui est seule ; fournir de la nourriture à ceux qui en ont besoin ; écrire un poème exprimant son cheminement de la souffrance à la gloire ; prier pour les personnes qui se débattent dans les difficultés ; exprimer l’amour et la préoccupation à quelqu’un qui en a besoin, et d’autres expressions d’affection auxquelles vous pouvez penser. Si nous écoutons vraiment Jésus avec notre cœur, nous agirons et suivrons ses traces. Et nos jours de Carême nous rapprocheront de Jésus et de tout le peuple de Dieu.

N.B. : Il existe de nombreuses et belles icônes de la Transfiguration. Si vous voulez les voir, voici une adresse : www.sinaimonastery.com. Il s’agit du monastère de Sainte-Catherine dans le Sinaï. Vous pouvez choisir une icône pour vous accompagner dans un temps de prière.

Judith Desmarais, s.p.

Suggestions de questions pour la réflexion :

Comment et où vais-je écouter la voix de Jésus cette semaine ?

Quelles ont été certaines des expériences de transition – de l’obscurité à la lumière, de la souffrance à une gloire intermédiaire – que j’ai vécues dans ma vie ? Ai-je entendu la voix de Jésus dans ces expériences ?

Prions :

Dieu, tu nous as commandé d’écouter ton Fils bien-aimé. Nous prions pour que tu nous nourrisses intérieurement par ta parole, et nous donnes l’entendement et la compréhension; et permets-nous de nous réjouir et de te contempler dans la gloire. Nous te le demandons par le Christ, notre Seigneur. Amen.