EN ES
Retour à la liste

Spiritualité Providence

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1, 35-41

Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? » Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là.

Évangile du dimanche 17 janvier 2021 –

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1, 35-42

Réflexion :

Les lectures de ce dimanche commencent par un appel à écouter et à entendre, puis à attendre et enfin à venir voir. Ce n’est qu’après avoir entendu Jean dire que Jésus était l’agneau de Dieu que les disciples se sont intéressés à lui et ont commencé à le suivre avec curiosité. Jésus leur demande : « Que cherchez-vous ? » Et ils répondent par une question de leur cru lui demandant où il habite, il leur dit « Venez et voyez. » Notez également que Jean donne une heure précise — il était environ quatre heures de l’après-midi. Cette invitation est importante et changera leur vie s’ils y répondent activement.

Vous et moi ne pouvons pas vraiment être des disciples du Christ à moins que nous n’attendions, nous aussi, d’entendre l’appel de Dieu et d’y répondre par la simple volonté d’obéir à la volonté de Dieu, ce qui est plus que d’observer les commandements. Cela signifie que notre vie entière est orientée vers l’attente et l’écoute de la révélation de Dieu d’une manière ou d’une autre, généralement par d’autres — peut-être dans les larmes des pauvres. C’est possiblement dans la prière que nous prenons le temps d’écouter Dieu avec les oreilles de notre cœur. Jésus nous demandera : « Que cherchez-vous ? »

Notre déclaration de Mission nous appelle : à proclamer la Providence comme la présence aimante de Dieu, active en nous et à travers nous, veillant sur l’univers créé et attentive aux besoins de tous. Nous proclamons également la compassion de Notre Dame des Douleurs, et nous vivons ces mystères principalement par notre amour compatissant pour les pauvres.

Lorsque vous avez demandé à « venir voir » les Sœurs de la Providence, que cherchiez-vous ? Que vous attendiez-vous à trouver ? Écoutez-vous toujours l’invitation à répondre à « que cherchez-vous ? »

Gloria Keylor, s.p.